vendredi 14 février 2014

Pêche miraculeuse


Embarqué sur la galère de ma vie,
A la recherche d'une île perdue.
Je naviguais au gré de mes envies,

Quand, au détour d'un récif,
En plein milieu des abîmes,
Je t'ai pris dans le filet de mes désirs.

Perdu dans les abysses de tes désillusions,
Chahuté par les vagues de ton désespoir,
Tu nageais en eaux troubles, sans illusion.

Par mes appâts, alléché,
Tu as mordu à mon hameçon à la dérive.
Je n'ai même pas eu à te ferrer.

Sur le pont, je t'ai remonté
Pour t'embarquer dans mes délires,
Et sur la vague du plaisir, surfer.

Pour des pays lointains moins tourmentés,
Ensemble, nous avons mis les voiles,
Là, nous attendaient des trésors de volupté.

Pour te faire oublier les tempêtes dans ta tête,
Sécher les larmes de fond dans tes yeux,
Calmer l'ouragan des rancœurs qui entêtent,

Nous nous sommes abandonnés, nus,
A notre appétit, jusqu'au soleil couchant,
Sur ces rivages, gorgés de fruits défendus.

Là, tout à notre bonheur miraculeux,
Nous avons sabordé notre galère,
Effacé notre île des cartes océanes.

Estuaire de la Seudre (Charente Maritime)

C. BAILLY
Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire