mercredi 26 février 2014

Éternels regrets


Quelques mots en ce début de journée,
Pour venir, par la pensée, te retrouver,
L'espace de quelques instants, dans ton intimité.
Venir seulement te confier
Tout ce que tu m'inspires,
Toutes ces choses que j'ai à te dire,
Toutes ces choses que j'ai à t'écrire,
Mais mes jours et mes nuits n'y suffiraient pas,
Alors, je voudrais que tu m'emportes là-bas,
Avec toi… N'importe où … sous un autre toit,
Pourvu que ce soit avec toi, uniquement toi et moi.
Mais la réalité est tout autre,
A ce constat je me vautre.
Je dois me rendre à l'évidence.
Un autre chemin, me dicte ma conscience…
Ah ! Si je pouvais ne point en avoir !
A notre bonheur, je pourrais pourvoir…
Ce serait un moment de gloire !
Mais la vie en a décidé autrement.
Nous ne sommes faits que pour être amants,
Au bout d'un chemin… pour quelques instants
Volés au temps….
Le temps d'un rendez-vous,
Où nous ne pensons qu'à nous,
Au plaisir d'être ensemble pour nous aimer,
Vers d'autres cieux, nous envoler.
De toute ma vie qui m'a été donnée
Tu es et resteras le seul homme à avoir récolté
Tout ce que mon cœur était dans la possibilité
D'offrir, de donner… de sacrifier.
Toi seul as réussi à mettre fin
A mes illégitimes faims,
Mes errances …
Mes recherches de délivrance.
Avec toi, par toi, je me suis révélé…
Pour devenir celui pour lequel je suis vraiment né,
Mais que mon devoir me dicte d'étouffer.
De tout ce que tu m'as offert,
Je garderai le livre ouvert
Jusqu'à mon dernier souffle de vie.
Je t'emporterai outre-tombe avec la nostalgie
De ne pas t'avoir donné
Tout ce que tu aurais mérité,
Avec l'éternel regret,
De ne pouvoir te glisser,
Un dernier
Je t'aime,
Sur ta bouche embrasée,
Un dernier baiser.



C. BAILLY
Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire