samedi 14 février 2015

Endormissement

Untitled by James Gleeson

Dans la moiteur d'un après midi d'été,
Le soleil caresse ton corps abandonné,
D'un rayon pâle de jalousie aveuglante,
Devant le défi de ta beauté outrageante.

Ombres et lumières jouent de leurs effets,
Soulignent dans le silence chaque trait
De ton corps dénudé, si délicatement ciselé.
Devant ce trésor, mon envie de consommer.

James Gleeson - Figure in a Psychoscape





Mes yeux se promènent sur ce jardinet,
Sans oser se poser, de peur de te réveiller.
De tant de ravissements, je m'émerveille,
Secrètement, sans troubler ton sommeil.

De cette contemplation, en moi, l'émoi.
A mon désir grandissant force de loi.
Je me laisse gagner par ses caprices,
Me soumets à son dévorant supplice.






Male Nude in Psychoscape  by James Gleeson




L'envie me démange de venir te butiner,
Sur ton tapis perce-neige de me réfugier,
Sur tes lèvres cueillir ton souffle lourd,
A ta fontaine étancher ma soif d'amour.

Tu dors, indifférent à ce combat intime,
Qui déchire mes entrailles, m'assassine.
Mais tout vient à temps à qui sait attendre,
Et par mes rêves, je me laisse surprendre.



Christian Bailly
Tous droits réservés
09/05/2011


6 commentaires:

  1. Vivement l'été qu'on puisse à nouveau s'endormir nu au soleil en contemplant le corps désirable de l'homme aimé.

    J'espère que tu as bien honoré ton amant en ce jour de Saint-Valentin.

    Bon weekend - Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je suis d'accord avec toi mon ami,... Je suis impatient de sentir les caresses du soleil sur nos corps dénudés et nous laisser aller à nos désirs...
      Oh que oui ! Je l'ai honoré avec passion !
      Et lui aussi !
      Bonne semaine à toi
      Bisous

      Supprimer
  2. très beaux poemes et dessins!!!

    viens voir mon dernier post:

    http://menforxersex.blogspot.it/2015/02/david-gandy-bypar-maurice-pegasi.html

    bon fin de semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup les dessins sont de James Gleeson
      tu peux retrouver son art sur le web
      Merci pour l'invitation que j'accepte avec plaisir
      Bon weekend à toi

      Supprimer
  3. Je me garderai bien de réveiller cet amant. Que ferais-je?
    D'abord,contempler ce beau cul,puis les caresser avec les bouts des doigt sans appuyer,tout en délicatesse.
    Avec un doigt,je me faufilerais très doucement entre les fesses,en frôlant à peine le trou,en montant et en descendant.
    Un instant,juste pour enlever mon slip déjà très humide...J'extrais mon gland bien gonflé,pour prendre la place de mon doigt entre les fesses.
    Et enfin,toujours sans réveiller mon amant de passage,je vais me caresser en regardant ce cul qui me fait tant envie.Et,sans que je m'en aperçoive vraiment,je jouis et mon foutre se libère de mes couilles pour se répandre entre les fesse et,en écartant les fesses avec une infinie délicatesse,plusieurs gouttes prennent possession de l'extérieur du trou.Avec mon petit doigt,je réussis à forcer le trou.Sans le vouloir,mon va se retrouver fécondé juste un peu<;
    Promis,la prochaine fois,je commence par le rveiller!

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pierre. Ce que tu as écrit, cette jouissance que tu imagines pendant le sommeil de cet amant endormi, c'est le thème d'une de mes poésies dont voici le lien... Je sais déjà que tu vas aimer et qu'elle va peut-être de faire bander et jouir... Ce serait ma plus belle récompense.

      Loin du monde frénétique,
      Quelque part,
      Au milieu de nulle part,
      Dans une alcôve déjà tout s’apprête,
      Pour faire de l'Amour une somptueuse fête,
      A rendre le corps des amants furieux.
      Au loin, quelques violons encore frileux
      Entament une langoureuse mélodie.
      Là, sur la couche, par la chaleur, alangui,
      L'amant préféré repose dénudé, lascif,
      Abandonné, disponible, permissif,
      Bouillonnant d'une ardeur retenue,
      Sa chair devenue fiévreuse d'avoir attendu.
      Plongé dans les songes d'une nuit d'été orientale,
      Inondée de parfums de jasmin et de santal,
      Dans son sommeil, son corps enivré s'agite.
      Du maître, il attend l'ardente visite.
      Pour lire la suite...

      https://librecoursaveux.blogspot.com/2014/02/songe.html

      Supprimer