lundi 17 février 2014

Le baiser


RD Riccoboni




Encore tout à l'étonnement de leur amour, 
Les amants passionnés contemplent leurs atours. 
A livre ouvert, ils lisent, les yeux dans les yeux, 
Tout ce que les mots ne peuvent dire de mieux. 

Leurs visages d'anges heureux s'irradient 
D'un sourire que l'émotion glorifie. 
Leurs bouches encore timides, déjà, rosissent, 
Avant même que les premiers effleurements n'agissent. 









RD Riccoboni








Les souffles du désir, bientôt, les éblouissent 
Entrouvertes, impudiques, elles frémissent, 
Par leurs penchants, elles se laissent mener, 
Pour enfin s'unir, à l'ivresse s'abandonner. 

De tant d'impudeur, les voila rouge sang. 
Pour mieux mettre en appétit les amants, 
Elles prennent le gout du fruit de la passion. 
Emportées dans le tourbillon de l'émotion, 










Elles s'enflamment, 
Elles se pâment, 
La fièvre les gagne
Le désir les accompagne. 

RD Riccoboni

Unies, elles se laissent aller l'une et l'autre à leur pulsion, 
Abandonnent la place à la communion des sensations. 
Les yeux se ferment, pudiques devant tant d'arrogance, 
Pour mieux laisser aux amants savourer le fruit de l'alliance.

Impétueuses, elles imposent leur plaisir partagé, 
Se laissent aller à encore plus de promiscuité. 
Gorgées de félicité, elles inondent avec ferveur 
Le cœur des amoureux transis, de leur bonheur. 

RD Riccoboni

De ce baiser passionné partagé à l'unisson, 
Bientôt, un impérieux frisson 
Poignarde les corps embrasés des jeunes soupirants. 
Sur le champ, au creux de leurs reins, s'éveille un volcan.


Brent Marr



C. BAILLY

Tous droits réservés
26/02/2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire