lundi 20 janvier 2014

Libre cours

version audio

Comme le vent dans les blés,
Je laisse courir mes idées,
Dans ce recueil, sans fatuité.
Comme un cheval sauvage,
Avec parfois, au cœur, la rage,
Je ne veux point laisser apprivoiser
Mon indomptable liberté
D'exprimer mes plus folles idées,
Mes nobles émotions,
Ou mes inavouables inclinations.
Dans la vaste prairie de mes réflexions,
Je veux laisser courir ma plume,
Parfois avec amertume,
Mais toujours sans profonde rancune,
Sur la vie
Les hommes
L'amour, la haine,
Le désir, le plaisir,
La vie, la mort.
Je veux y épuiser mes rancœurs,
Y dévoiler mes peines de cœur,
Tordre le coup à mes regrets,
Faire parler le silence de mes pensées,
Me dévoiler,
Dénuder ma conscience,
De ma vie, découvrir le sens,
Laisser libre court à mes sentences,
Exprimer simplement
La bousculade de mes sentiments,
Dévoiler mon esprit dérangé,
De ne pouvoir au monde entier,
Crier mes quatre vérités.
Je n'espère pas la postérité
Par ce recueil profane,
Qui périra peut être par les flammes.
Mais j'aurai au moins soulagé
En toute liberté,
Mon esprit de ces turpitudes,
Mes désirs de leur servitude,
Mon âme de sa solitude,
Mes amours singulières de leur silence,
Mon âme de mes offenses.

Je vous laisse maintenant …
Libre cours à vous de me rejoindre,
De vous retrouver au travers
D'un poème, d'une idée, d'un vers
Ou de m'oublier…
Je ne veux pas plus, ici, discourir
Et  vous laisse découvrir
Libre cours…recueil sans prétention
De mes impressions…
… Très personnelles.

C. Bailly
Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire