jeudi 30 janvier 2014

De nos sens…

Enlèvement de Proserpine par Pluton.
François Girardon. 1699. 
Que l'indécence de nos sens
Sublime nos âmes en partance,
Trahisse de nos corps, l'appétence,
Nous libère de notre sublime essence…

Luminescence de notre existence!
Pour nos esprits en démence
Je ne demande pas la clémence,
Ni moins pour notre concupiscence.

Ne cachons pas les apparences
De notre libidineuse conscience.
Cependant, le plaisir est à l'évidence
Le chemin de notre subsistance,

De sur cette terre, notre opulence.
N'y voyons pas là, la décadence
Mais de notre nature la pertinence
De sauver avec intelligence

Notre race et sa survivance.
Si entre l'Amour en abondance
Et le doux plaisir, il y a alliance
Abusons de ce sujet de complaisance.

Il n'y a pas à s'aimer, d'inconvenance.
Nous nous devons, avec allégeance
De nous incliner à l'obéissance
De nos sens, exiger plus de suffisance

Pour magnifier ainsi de notre vie, la flagrance.


C.BAILLY
Tous droits réservés



Aucun commentaire:

Publier un commentaire