lundi 27 janvier 2014

Desideratum




Mon Amour,
Quand je serai raide et que je serai froid,
Que ce monde ne sera plus fait pour moi,
Point de caisse luxueuse !
Point de messe baveuse !

Si j'en ai encore,
Seulement des mots d'amis,
Ils berceront mon esprit,
Sans réchauffer mon corps !

Mon Amour,
Pas de couronne ni de fleur,
Sur moi posées,
Pas de pierre pour reposer…
Seulement ton cœur !

Emmène-moi en chantant !
Point de chaudes larmes
Versées pour mon âme.
Emmène-moi en dansant !

Mon Amour,
Que dans les flammes,
Mon corps une dernière fois
Se réchauffe pour toi,
Que mon esprit rebelle rende les armes !

Si de moi, quelques restes persistent, grâce !
Point d'urne ni de boite,
La nature n'est pas si étroite
Pour refuser d'un homme son ultime trace !

Mon Amour,
Ne compte pas me retrouver au paradis.
Et le purgatoire, c'était déjà sur terre…
Alors cherche-moi tout au mieux en enfer,
Mais plus sûr, dans le vent, affranchi de la vie

Oui dans le vent…
Enfin libre!



C.BAILLY
Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire