vendredi 14 mars 2014

Aveu



Marcellus, vers -20. Musée du Louvre.
Laisse-moi regarder dans tes yeux
L'éclat de ton amour et son doux aveu.
Vient goûter au plaisir d'être heureux,
De partager ce bonheur ambitieux.

Laisse-moi te dire des mots d'amoureux,
Audacieux à souhait, et savoureux.
Laisse courir mon désir belliqueux,
Sur ton corps impudique et chaleureux.

De l'amour, tu vas découvrir les feux,
Les bienfaits des plaisirs scandaleux,
La fièvre de mes baisers besogneux,
Les effets de mes attouchements délictueux.

Ta chair, esclave de mon désir impétueux,
Déjà se pâme et implore tous les dieux
D'être servie, de me voir céder à ses vœux,
De connaître cet instant si prestigieux.



Je savoure, je prends un plaisir malicieux
A soigner mes préliminaires cérémonieux.
Consciencieux, j'attends le moment judicieux.
Je profite de ton corps, de ces atours soyeux.

Tu me supplies de ton regard amoureux.
Respectueux, mon désir présomptueux,
Cède généreusement. Ton plaisir voluptueux
M'envahit d'emblée d'un tumulte vertigineux.

Vers l'empyrée, nos corps victorieux
Élèvent nos âmes et nos cœurs radieux.
J'aperçois alors dans tes yeux,
L'éclat de ton amour et son doux aveu.





C. BAILLY
Tous droits réservés
10/06/2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire