vendredi 7 mars 2014

Arc en ciel


D'amour singulier, nous sommes coupables 
De cet amour difficilement avouable, 
Qui fait de nous, encore aujourd'hui, des parias, 
Des victimes d'une mondiale charia. 

De ce mal être, qui encombre nos têtes, 
Nous nous accommodons de ce trouble-fête. 
Pour cette pulsion, qui torture nos corps, 
La nature n'a pas demandé notre accord. 

D'aimer différemment, nous sommes coupables 
Mais l'amour, à lui seul, n'est-il pas louable ? 
Faut-il nous châtier pour ce penchant différent, 
Plus que ceux qui haïssent aveuglément ? 

Aimez-vous les uns les autres, disait-il. 
Son serment ne serait pas aujourd'hui inutile 
Pour nous rappeler le chemin de la tolérance, 
Donner instamment de la voix à l'espérance. 

Aussi, si avec pudeur nous pouvions respecter 
Nos différences d'homme et enfin accepter 
De ne plus mettre de frontière à l'amour, 
Le monde adopterait alors un autre discours. 

Aimer n'est point un crime, même dans la diversité ! 
Seul devrait compter à nos yeux, le bonheur de donner, 
De recevoir, dans la fraternité, sans limites avérées. 
Comme la liberté, l'amour est fait pour être partagé !




C. BAILLY
Tous droits réservés
19/05/2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire