samedi 10 mai 2014

Trousse chemise


Mon bel ami, 

Viens trousser ma chemise, 
Que dans le pré je m'éparpille, 
Que, sur moi, je te laisse mainmise, 
Et faire le plaisir de tes papilles. 

Viens trousser ma chemise, 
De mon corps, les fruits, grappille. 
De ma sensualité insoumise 
J'attends que tu l'houspilles. 

Mon bel ami, 

Viens trousser ma chemise, 
Ton gros appétit, je sais, te titille. 
Ta convoitise se cristallise. 
Ton aiguillon pour moi frétille. 

Viens trousser ma chemise, 
De ton loyal désir, estampille 
Sans vergogne, ma chair promise. 
Oui, je veux que tu me pilles ! 

Mon bel ami, 

Viens trousser ma chemise, 
Avant que le temps ne me gaspille. 
Toutes les folies sont permises, 
Avant que les années ne nous torpillent...


C. Bailly
Tous droits réservés
15/10/2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire