mercredi 28 mai 2014

De tes mains…


Musée Rodin - Les trois Ombres (Rodin)
De tes mains, je reçois tes preuves d'amour, 
Quand, toutes imprégnées de ton sommeil, 
Sur mon corps, lentement, elles se réveillent, 
Pour dessiner en douceur, mille et un contours. 

Du bout de leurs doigts, de ma torpeur, 
Elles me sortent, agaçant sans plus attendre, 
Mes tétons prêts à fermement se défendre, 
Passés les quelques instants de stupeur. 

Impatientes et possessives, elles visitent 
Sans perdre une minute mon domaine, 
S'attardent sur mes seins, filent vers l'aine, 
Puis sur mes arrières où elles s'agitent. 

Entre mes cuisses, mon ardeur matinale, 
A l'affût, les attend dans la pénombre. 
Mon désir volcanique, blotti à l'ombre 
De mes reins, soudain, se dévoile, vénal. 

Ensorcelées, tes mains habiles éparpillent 
Sur ma peau en feu, leur furieuse tempête. 
Je leur abandonne, de ma chair secrète, 
Le reste de pudeur qu'aussitôt elles pillent. 
Musée Rodin - Les trois Ombres (Rodin)


Conquis, je cède à leur insistante expertise. 
J'ouvre ma porte, pour être enfin saisi, 
Leur laisse faire l'inventaire de mon envie. 
Je leur consens l'objet de leur convoitise. 

Comme un trophée elles le brandissent, 
Me le confisquent, en prennent possession. 
Elles se laissent emporter par leur passion, 
A leur bon vouloir, finalement, l'asservissent. 

A leurs tendres agressions, je me rends. 
J'attends d'elles ma délectable récompense. 
Je les laisse manœuvrer avec expérience, 
Absolument convaincu du sort qui m'attend. 

Obéissant, je fais humblement pénitence, 
Je plie finalement à leurs viriles injonctions, 
Leur offre, dans un soupir, ma bénédiction, 
Et de mon intime plaisir, la sublime substance.

Abasourdi, je porte à mes lèvres fiévreuses 
Tes mains pour les baiser tendrement, 
Les remercier pour leur dévouement, 
Et de ton amour, ses preuves généreuses.



Christian Bailly
Tous droits réservés
29/11/2010

4 commentaires:

  1. Très beau poèmes, à la fois érotique et pudique, torride et angélique..!!
    J'aime beaucoup cette dualité que tu arrives à insuffler tout au long de tes strophes.
    Je suis au fil de tes rimes le périple de ces mains amoureuses, dont tu décris si bien les effets sur ton corps, et j'attends impatient le dénouement de ce voyage sensuel. Je ne suis pas déçu.
    Merci beaucoup Christian pour ce magnifique poème !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Eddie pour ce magnifique commentaire qui me touche beaucoup...
    Je suis heureux de partager avec toi mes expériences sensuelles....sourire
    Moi aussi je compare souvent les instants d'amour à un voyage... un voyage dans l'intime de l'aimé...
    Merci encore, merci mille fois, ton commentaire est pour moi une très belle récompense.
    Avec mes plus belles amitiés
    Christian

    RépondreSupprimer
  3. J'applaudis, je tambourine, je sémaphore, je hèle de mes mains .. magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est incroyable tout ce que l'on peut faire avec nos mains mon Bisouillon ! Sourire
      Merci !
      Belle soirée à vous deux

      Supprimer