samedi 28 juin 2014

Ivresse



Pris d'une appétence subite,
Tu te jettes sur ma bouche.
Aussitôt me voilà sur orbite,
Pour une nouvelle escarmouche.

Ma chemise vole en morceaux,
Rejoint presto sur le parquet,
Mon jean et tous mes oripeaux.
Tu te prépares au banquet.

Ta bouche comme un fourreau,
Ne perd pas un seul instant.
Elle s'empare de mon flambeau,
Ce morceau dont tu es friand.

Tu t'appropries tout mon corps,
Je propose mes chemins interdits,
Tu en demandes plus encore.
Dans ma chair, tu t'enhardis.

Profondément, tu me laboures,
Ma volupté m'offre en pâture, 
A cette douleur que je savoure.
Je me délecte de ta dictature.

Par amour, j'oublie qui je suis,
Je deviens simplement ta chose,
L'objet de ton désir inassouvi.
J'approuve tout ce que tu oses.

Bientôt nos désirs s'emballent,
Ton tison brûle mes entrailles.
Intimement   le mâle s'installe,
J'attends le feu de sa mitraille.

Au diable la sagesse…
Pourvu qu'on ait l'ivresse !

1938, Homme allongé nu - Konstantin Somov 

23/06/2014
Christian Bailly
Tous droits réservés

16 commentaires:

  1. Caro amigo é com enorme prazer em ler seus poemas, que tanto admiro
    Por vezes as minhas lagrimas não me deixam continuar, de ler a rever seus poemas
    Esto foi um mero desabafo desculpe
    Bique bem

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muito obrigado por este muito bom comentário que me deixa muito feliz
      Ele vai direto ao meu coração e estou muito emocionado em saber que você os ama
      para você eu vou continuar meus esforços para compartilhar o que tenho no coração
      amizades Poetic

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci beaucoup de me le faire savoir...
      Amitiés poétiques

      Supprimer
    2. j'attends le feu de sa mitraille ! ta bouche...s'empare de mon flambeau" (merci, christian)

      Supprimer
    3. De rien ! Merci à toi pour ta visite sur ma page et pour ton commentaire...
      Tu es ici chez toi ! Ici on mitraille avec les mots d'amour...
      Bises

      Supprimer
    4. Feu ! alors, Christian !

      Supprimer
    5. je peux te dire que l'on ne s'en prive pas mon ami... avant que le pétard soit trop mouillé !!! hahaha

      Supprimer
  3. J’espère que tu publieras tes œuvres

    Total respect pour ton incommensurable talent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes oeuvres ? Non, je dirais mes confidences, mes indiscrétions, mes épanchements, mes coups de gueule parfois...
      Non mon talent n'est pas incommensurable, seulement "vrai", je laisse uniquement parler mon coeur à ma plume, en toute sincérité, sans retenue, sans pudeur ni même fausse pudeur, sans honte car tout est vrai, tout simplement...
      Mais j'avoue ne pas cacher mon plaisir à lire ton commentaire, car pour moi çà veut dire que ma sincérité te parle ...
      Amitiés poétiques ...

      Supprimer
  4. enfonce le clou ... ma communauté sera ton marteau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ta proposition de coup de main mon ami !

      Supprimer
  5. bonsoir christian

    une très jolie plume charmeuse , amoureuse

    bonne soirée
    mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Véronique...et oui comme tu vois l'amour est ma muse
      et je ne m'en lasse pas...
      Belle journée à toi
      Amitiés poétiques

      Supprimer
  6. ta bouche s'empare de mon flambeau" ............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois que toi aussi tu aimes beaucoup ce poème mon ami !

      Au diable la sagesse…
      Pourvu qu'on ait l'ivresse !.... Bonne journée à toi Bisous et merci pour ton passage ...

      Supprimer