samedi 22 avril 2017

Loin de toi

Illustration : Cornelius McCarthy







Loin de toi,
Mes pensées vagabondent,
De mon cœur vers ton cœur,
Mais se perdent dans le néant
De mon imagination stérile.



















Mes désirs me déchirent,
Écartèlent ma chair orpheline,
Exacerbent mes viriles pulsions,
Mes entrailles volcaniques.















Loin de toi,
Mon corps attend les réjouissances
De tes caresses, les délicatesses
De tes lèvres, leurs douceurs
De ton corps tous les outrages















Mon sexe est une fleur fanée
Qui ne demande qu'à refleurir
Pour être cueillies épanouie
Dans le creux de ta main virtuose













Loin de toi,
Mon ventre indigent crie famine
Quémande du mâle, sa pitance
Espère après son martyre
Les agapes, dans la liesse, le plaisir



















Mon âme veuve, peu à peu, s'étiole,
Comme une rose sans jardinier,
Dans un jardin oublié, en friche,
Abandonné à la mélancolie.














Loin de toi,
Je suis prisonnier de mes rêves,
Tu es le geôlier de la prison,
Où, avec eux, je m'embastille
En attendant que tu me libères.









Loin de toi…
Loin de toi…
Je n'espère que l'instant
Où je serai près de toi…

Christian Bailly
Tous droits réservés
08/04/2017

2 commentaires:

  1. tu n'est jamais sans lui, car il demeure dans ton coeur

    Xersex & http://menforxersex.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. Oui, tu as raison !

    Chaque seconde, je les vis pour lui, avec lui, même quand il est loin de moi !
    Bisous mon ami

    RépondreSupprimer