vendredi 16 octobre 2015

Délices





Mon amour
Sur tes monts
Mes baisers libertins
Dans tes vallées
Ma langue débauchée
Sur tes sommets,
Mes ivresses ineffables
Dans tes abysses,
Mes desseins constants














Mon amour
Laisse-moi sillonner
Tes paysages familiers
Laisse-moi inventer
De nouveaux parcours
Laisse-moi dénicher
Tout de tes mystères 
Laisse-moi violer
Tes terres vierges
Au bout du voyage
Le plaisir des dieux.







Ô mon amour
Sur tes monts
Dans tes vallées
Sur tes sommets,
Dans tes abysses,
Dans les méandres
De ton corps sulfureux
Mon âme se pervertit
Ma chair s'égare
Mais quels délices…













Christian Bailly
Tous droits réservés
15/10/2015

6 commentaires:

  1. bravo! j'avais jamais entendu "un corps sulfureux"!!!

    mon dernier post: http://menforxersex.blogspot.it/2015/10/happy-birthday-roman-dawidoff.html

    bon fin de semaine de ton lecteur fidèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, mon ami, autrefois, le souffre était attribué à l'univers des sorcières, et de l'enfer... Aussi, un corps sulfureux, c'est un corps diaboliquement beau, démoniaque, auquel tu ne peux résister, sans être condamné à l'enfer... Sourire
      Merci pour ta fidélité et la constance de tes commentaires...
      Mes plus belles amitiés

      Supprimer
    2. sans être condamné à l'enfer... ou au Paradis!

      Supprimer
    3. C'est vois-tu que je crois n'y en l'un ni, en l'autre... Alors je prends tout le bon de ce que je peux prendre sur cette "satanée" terre, à l'instant !!!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Thanks a lot my friend !
      Have a nice week !
      All the best !

      Supprimer