mardi 2 juin 2015

Ardeurs



Chaud ? Moi ? Oui, je suis chaud…
Chaud, comme les flammes de l'enfer, qui rêvent de ton corps et de le dévorer.
Chaud, comme la braise qui songe, par ta glorieuse lance, à se voir étouffé,
Chaud, comme un crépuscule rougeoyant qui se meurt pour mieux ressuscité
Chaud, comme un volcan éteint depuis trop longtemps, impatient d'être réveillé.

Oui, je suis chaud Mon Ami…
Chaud, comme un soleil d'hiver qui attend par ta peau de se voir brûlé,
Chaud, comme le désert  qui rêve d'une fontaine pour devenir un Eden espéré,
Chaud, comme les blés sous le soleil de juillet juste avant d'être moissonnés,
Chaud,  comme une bougie incandescente prête pour toi  à se consommer.

Chaud ? Moi ?
Oui, je suis chaud… Chaud, Mon Ami, Mon Amour
Chaud, comme le feu qui transcende ma chair.
Chaud, comme cette ardeur qui dévore mon âme.
Chaud, comme ce bûcher qui immole mon cœur.
Oui, pour toi, je me consume corps et âme, d'amour…


du net
du net

Christian Bailly
Tous droits réservés
03/08/2011

4 commentaires:

  1. Merci pour ce chaud poème.

    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien mon ami aujourd'hui c'est la canicule !!!
      Bon weekend à toi

      Supprimer
  2. #1 je suis heureux de voir ton amour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ce message amicale de ta part ! je te souhaite de connaître ce même mon ami !
      Avec mes plus belle amitiés

      Supprimer