mardi 15 juillet 2014

Aimer, souffrir…



De t'aimer, je souffre le martyre,
Et  pourtant, je ne puis me retenir.
De cette lancinante souffrance,
Je vis dans la complaisance.

De cet amour, de son délire,
J'attise le délicieux plaisir.
Perfide, il afflige à mon cœur
Cette si délectable douleur.

Sans elle, je n'existe pas.
Je survis de ce mea-culpa.
Il sustente mes jours, mes nuits.
Il affame mes désirs fortuits.

De te perdre, j'ai la hantise,
Et rien, ce mal, ne canalise.
Prisonnier de ce jugement,
Impénétrable et envoûtant.

De point vouloir m'en défaire,
Je veux bien me complaire.
D'aimer, je ne sais autrement
Me fustiger de ce sentiment.

De cet amour, d'en souffrir,
Je ne puis pourtant te maudire
Fort aise que tu vampirises
Mon âme à toi acquise… à ta guise.

Saint Sébastien - Nicolas Regnier
Christian Bailly
Tous droits réservés
01/02/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire