mardi 12 août 2014

Plaisirs humides


Entre tes lèvres humides, 
Ma langue pernicieuse, 
Assaille ta bouche licencieuse. 

Sur le velours de ta peau, 
Se posent, avec impertinence, 
Mes baisers brûlants d'impatience.

De tes tétons, l'arrogance 
Agace de ma langue, l'insolence. 
A ce jeux, toute ma complaisance. 

Pour te voir plier à mes exigences, 
Ma bouche gloutonne, 
Sur ton désir, s'abandonne 

De ton intime secret, 
Mes caresses judicieuses, 
Se font, pour toi, plus audacieuses. 

En rien, je ménage mes efforts 
Pour te voir succomber, 
Dans la volupté sombrer. 

Un vague submerge ton corps
Asservi à tes sens intrigants, 
Par ton sang effervescent. 

A son point culminant, ton plaisir 
Se déchaîne dans un absolu délire, 
S'épanche enfin, humide et chaud.




Christian Bailly
Tous droits réservés
12/02/2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire