dimanche 13 juillet 2014

Ex-voto


Dans ton regard, mon passé se décompose.
A de beaux jours, de penser, à nouveau j'ose.
Le Printemps autour de moi pose ses atours.
Au fond du puits, l'hiver et les funestes jours.

Je sorts de l'ombre comme  je sorts de ma tombe.
J'ouvre mes ailes, pour découvrir un nouveau monde.
Au rayonnement de l'astre céleste, ainsi je m'expose
A découvert, en toute liberté; d'être nouveau né j'ose.

Je dévoile mes secrets, de moi, le plus intimes
Enfin, je répudie de mon âme affligée, l'illégitime
J'écoute en moi ce qui aurait dû toujours exister.
De ma nature, je laisse s'exprimer, sa réalité.

Dans ma tête, fleurissent des envies de bonheur.
Dans mes veines, s'écoulent de nouvelles ardeurs.
De sauter, de danser comme un jeune premier.
De m'allonger, d'attendre la floraison des pommiers.

Regarde-moi, mon Amour, regarde avec ton cœur
Ton passage n'est pas vain, vois le fruit de ton labeur,
Regarde mon Amour, de ton cœur le chef d'œuvre
De ce qui fait mon bonheur, tu es l'illustre manœuvre.

Frederic Leighton - Study of a Male Figure

Christian Bailly
Tous droits réservés
27/01/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire