mardi 3 octobre 2017

Trésor




Steve Cronkite





Quand furtive, l’aurore
Se lève sur ton corps,
Je glisse la soie d’or,
Pour découvrir tes trésors.









Rick Herold 







Alors, je m’embrume
De tes vapeurs nocturnes.
Avide, me voilà à licher
De tes rêves humides, la rosée,
Nectar impudique
De tes songes érotiques.









Nebojsa Zdravkovic 






Par vaux, par monts,
Je cherche le démon
Qui encore sommeille
Sous ta chair en éveil.











Eric Massart 




Mes mains gaillardes,
Doucement musardent,
Au gré des effluves
De tes charnelles étuves.
Tant ton corps exhale,
Que mon désir s’emballe.
















Kenney Mencher










Gourmandes, mes lèvres,
De toi, s’enfièvrent,
Libertines, s’encanaillent,
Dans ta broussaille.
Leur dessein tyrannique
N’est point angélique.
La sagesse ? Au diable !
Leur faim est insatiable !






KalayanamitArt





Toutes deux se chamaillent
Tes tétons qu’elles travaillent,
Laborieuses, elles s'acharnent
Sur tout ce qui fait tes charmes.
De ta chair ainsi exhibée,
Je savoure le velouté.













Robert C Rore



Je me pourlèche,
Avide de ta peau de pêche.
De tes intimes moiteurs,
Je me grise des saveurs.
En silence, je pleure,
Je connais mon bonheur.
Pour tout l’or du monde
Je ne céderai pas ce trésor qui abonde…







Christian Bailly
Tous droits réservés
06/10/2013

6 commentaires:

  1. Bravo! t'as un vrai poëte de l'amour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci mon ami ! Toujours très content de te voir passer sur ma page ...
      Bon weekend à toi ! Profites-en bien !
      Bises

      Supprimer
  2. Je te retourne le compliment....Quelle fougue !!! à te lire on sent ce qu'on appelle Le Désir !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha ! Je t'adore chère Morgane ! Oui, je l'avoue, j'ai du mal à éteindre ma fougue... Mais à vrai dire, je n'essaie même pas !!!
      Et puis comment pourrais-je faire pour résister aux charmes de mon Bébé ??? Que veux-tu, j'ai le cœur transi et la chair faible...
      Bon week-end à toi chère amie. Bises amicales

      Supprimer
  3. Pour sûr, un trésor pareil ne se brade pas pour tout l'or du monde ; il vaut bien plus que ça !
    Sans compter que vos échanges matinaux me paraissent tellement chauds que vous n'avez sans doute pas besoin de four pour cuire les croissants du petit-déjeuner, il doit suffire de le glisser pendant quelques minutes dans le lit pour qu'ils soient croustillants ;o)
    Bisous, mes coquins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison ! Je l'ai mon Bébé, et je le garde !!!
      Pour ce qui est des croissants dans le lit... hé bien on est trop occupés pour çà ! J'ai autre chose à grignoter !!! hahaha
      Bisous mon ami

      Supprimer