mercredi 14 juin 2017

Vagabondage

Illustrations : Manolo Yanes








Comme un vagabond égaré,
Je chemine au gré des mots,
Balloté par les vents et marées,
De mes pensées, de ses cahots.
 





















Je me laisse porter par la brise,
Vers d'autres lointains horizons,
Où j'oublie les aléas de la crise.
Je prends alors mon baluchon,

















Pour un très intime voyage,
Au cœur des mots, de la poésie.
Les rimes sont les seuls rivages
Que j'ai choisi à mes fantaisies.





















Sur ma page, un premier vers,
Vorace, je mords à l'hameçon.
Me voilà ferré, je vais grand-erre,
Jusqu'au bout de mes divagations.










 









Souvent à l'amour, je me consacre,
Parfois, j'ai mes coups de gueule,
Dans mes vers point de simulacre.
De ma vie, je ne suis pas bégueule.
















À chaque jour, les mêmes offices,
À ma plume, je donne rendez-vous,
Entre nous, point d'artifices.
Fidèle, jamais elle ne me désavoue.


















Moi, pauvre erre, sur cette terre,
Je confie les secrets de ma destinée.
Que celui qui n'a jamais pêché
De sa vie me jette la première pierre !




















Quand enfin, je serais trop fatigué,
Trop âgé pour écrire ma vieillesse,
Je tairai ma plume de vieil indigné
Et d'amoureux dépourvu de sagesse.












Je laisserai alors pour seul héritage,
Ces traces de mon passage furtif
Sur ces pages, en ces bavardages
Un tant soit peu contemplatifs.


Christian Bailly 
Tous droits réservés
14/03/2013

2 commentaires:

  1. Et quelle trace mon ami !!!!! continue de nous émerveiller, ce n'est pas fini !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère amie poétesse ! Je vais essayer !
      Belle soirée et gros bisous amicaux

      Supprimer