lundi 19 septembre 2016

Certitudes


Rene Capone





Dans l'immensité de tes yeux, je lis ton amour,
Dans leurs profondeurs, la réalité de ton bonheur,
Dans tes bras, je ne vois pas cheminer les heures,
Il me semble même, que cela dure depuis toujours.






Rene Capone







Dans tes baisers, il y a les mots que tu ne dis pas,
Sur tes lèvres humides, je sais prédire mon plaisir,
Au frémissement de tes narines, je sais déjà ton désir.
Il ne me reste plus qu'à t'entraîner dans nos draps.













Sergey Sovkov - Fighting in a crystal house






Tu m'enveloppes de ton corps où ton envie, mûre,
Attend, impatient d'être cueillie par ma gourmandise.
De moi, je te présente, sans honte, ma marchandise.
Je n'ai plus de doute, tu m'aimes éperdument, c'est sûr !












Sergey Sovkov  - Exhibition






De l'immensité de  mes yeux, une larme est née.
De leurs profondeurs, la réalité de mon Bonheur.
Je te sers fort dans mes bras, peu importe l'heure,
Nous avons pour nous, de notre amour, l'éternité…






Sergey Sovkov -  Precious-treasures










Christian Bailly
Tous droits réservés
07/09/2012

9 commentaires:

  1. Encore et encore votre amour à entendre ..
    Le coeur de l'humanité doit encore et encore apprendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mon Bisouillon, jusqu'à mon dernier soupir...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci chère amie... Sans croire à celle des corps, on peux toujours espérer celle de notre amour...sourire
      Avec mes plus belle amitiés

      Supprimer
  3. votre amour est votre vie... voilà pourquoi est si souvent chez ton blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon bel ami pour ces bons mots !
      Bisous de nous deux et bonne soirée à toi

      Supprimer
  4. Ah, ces yeux qui disent tout ce que les mots ne peuvent pas exprimer, et qui ne peuvent pas mentir sans se trahir ! C'est la première chose que je regarde chez un homme. Les bouches dont les baisers sont plus parlant que les paroles qu'elles prononcent, les corps enveloppants, protecteurs ou possessifs, le langage corporel est bien plus éloquent que le langage verbal.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi et je ne le dirais pas mieux mon Kalinours !

      Supprimer
    2. Mais si puisque tu t'exprimes avec les images de la poésie.
      Bisous;

      Supprimer