jeudi 29 janvier 2015

Tu es là, devant moi…




L'Homme contemporain par Terrerospeinture
 Tu es là, devant moi…
Drapé de ta nudité, habillé de lumière,
Tout à me fasciner de ta force singulière. 
Les lendemains passés tout doucement,
Sur toi, ont déposé l'écume du temps.

Sur ton sein, les stigmates de sagesse
Fleurissent et s'étalent avec largesse.
De la vigueur de ta jeunesse ciselée
Sur ton corps, je peux m'émerveiller.
Amoureux transis de ta beauté sans fard,
Mes yeux, sur toi, vagabondent, s'égarent.
Parcourent  les sentiers de mes caresses
Avec délicatesse, sur tes courbes, paressent.

Un filet de soie, sur ton cousin d'amour,
Me montre le chemin vers d'autres atours.
De ceux qui font ta fierté, et ma félicité
Ente tes cuisses, impudiquement campés.
Par tant de vaillance et son outrecuidance
Subjugué, me voila prêt de la défaillance.
De son nid douillet, tel un oisillon affamé,
Il quémande, crie famine de son plaisir.



The Wildlife by H Craig Hanna


Je feins d'ignorer l'attrait de ton ardeur,
Pour profiter aisément d'autres splendeurs.
Mes yeux, par d'autres courbes, intéressés,
S'attardent poliment sur tes cuisses musclées,

Les contournent, pour de ton fessier rebondi
Découvrir la joliesse des lignes arrondies.
Là, entre tes deux jumelles généreuses et fières,
Se cache l'écrin de nos amitiés particulières.

Au creux des tes reins, deux fossettes nichées,
Attendent sagement de recueillir mes baisers.
A la tentation, je ne puis plus longtemps résister.
A ce fruit défendu, je me dois de succomber.

Tu es là, devant moi

Drapé de ta nudité, dans ton habit de lumière…








Christian Bailly
Tous droits réservés
27/04/2011

2 commentaires:

  1. Bonjour mon poète érotique.

    Je suis toujours ébloui par la manière que tu as de décrire joliment le corps de ton amant et ses précieux atouts. Sans vouloir offenser Jean de La Fontaine, je te dirai comme le renard au corps beau "Sans mentir, si votre verge se rapporte à votre verve, vous êtes le Phénix des hôtes de la blogosphère".

    Bonne fin de semaine - Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon ami et lecteur fidèle ! Oh ! de ce côté-là je reste très modeste, tu sais ! Pas de quoi épater la blogosphère mais je par contre je suis animé d'une forte addiction à la recherche du plaisir et de la volupté, je ne m'en cache pas... et les atouts de mon amant ne font qu'exciter ce penchant, je l'avoue. Comment résister à ce que le destin nous offre généreusement, on ne vit qu'une fois... Le froid, le noir, l'abstinence, le néant nous attendent pour l'éternité alors ne faisons pas la fine bouche et buvons la coupe jusqu'à la lie... C'est ce que je te conseille mon ami car le temps passe vite, trop vite !
      Bon weekend à toi. Bisous.

      Supprimer