mardi 6 janvier 2015

L'éternité d'un instant



Les amants, allongés, lascifs, dans l'herbe printanière,
Au plaisir simple d'exister, s'invitent sans manière,
Leurs corps alanguis, baignés d'un rayon de lumière.
Chargés des richesses de la terre, coule la rivière.

Les peupliers, vert tendre, frissonnent sous la brise.
Autour des amants, s'agite tout un monde en crise.
Les boutons d'or illuminent la prairie et séduisent
Papillons, abeilles et libellules qui les dévalisent.

Dame cygne, dans sa robe vaporeuse, attends un signe
De son timide prétendant tout surpris d'en être digne. 
Non loin de là, deux pies, d'impatiences, trépignent.
Un vieux matou, imperturbable, au soleil, se résigne.

Sur les berges, coassent les grenouilles tapageuses.
Invisible, dans le ciel, chante une alouette amoureuse.
Dans l'air parfumé flottent les promesses précieuses
D'une nature féconde, dispendieuse mais généreuse.

A leur bonheur, les amants grisés par ce débordement
S'abandonnent à la caresse majestueuse du Printemps,
A la ferveur de leur amour, à leurs désirs naissants.
Pour eux rien d'autre, que l'éternité de cet instant.



Christian Bailly
Tous droits réservés
21/04/2011



8 commentaires:

  1. Les journées languissantes du printemps où l'amour naît parmi la nature,
    Les amants copiant l'amour légèrement s'abandonnent à la luxure....
    DanielleA2L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nature au Printemps a toujours quelque chose d'enivrant pour les amoureux, pour en faire des amants...
      Merci beaucoup Danielle
      Amitiés

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le titre donné à ce joli poème printanier qui l'illustre si bien.

    L'instant éternel, cet infime moment où le temps semble s'arrêter pour que nous puissions jouir d'un amour infini et du bonheur indicible d'être ensemble, une plénitude tellement intense que toute l'éternité ne suffirait pas pour l'absorber.

    Bonne soirée - Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon ami !
      J'aime beaucoup tes mots, c'est exactement cela ... un "bonheur indicible"...une "plénitude intense"
      Bises et belle journée à toi
      Christian

      Supprimer
  3. " Un matou, imperturbable, au soleil, se résigne" !! Miaou, je ne me résigne en rien et je mate, je mate en caressant mes moustaches !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ! c'est toi mon Bisouillon, que je voyais tapi dans l'herbe haute !!!
      je t'entendais même te lécher les babines....
      Bisouilles
      Belle journée
      ton ChriChri

      Supprimer
  4. Jolie poésie, pleine de lyrisme et de romantisme. Toute cette belle nature vivante, berçant les amoureux comme une tendre mère.
    Bonne année Christian et meilleurs vœux.
    Merci mon cher ami pour ce très joli partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Wahid
      Oui au printemps la nature à quelque chose de sensuel, de voluptueux qui inspire les amoureux.
      Je te souhaite également une bonne et heureuse année...
      Tout le meilleur de la vie pour toi tout au long de cette année...
      Amitiés
      Christian

      Supprimer