vendredi 5 octobre 2018

Ô Toi…


Illustration  Fred Daring
http://www.freddaringart.com/paintings-4-galleries/







Ô Toi, Aube cruelle, tu me sors de mes songes,
Pour ouvrir la porte aux regrets qui me rongent.
Sur moi, l'obsession de ce que je suis en vérité,
Dépose le voile noir et pesant de mon autodafé.


















Ô Toi, Jour interminable, tu prolonges mon supplice,
Sous tes projecteurs, les preuves de mon préjudice.
Aux images de beaux mâles aux derrières rebondis,
Mon esprit s'affole, me soudoie, malgré les interdits.
















Ô Toi, Crépuscule, avec toi, arrive sournoise rébellion,
Elle annonce de mon entendement les tourbillons.
De ton clair-obscur, elle s'accommode, ma faiblesse,
Pour que je transgresse mes odieuses promesses.














Ô Toi, Nuit furtive, tu ensorcelles mes sens exacerbés,
Tu déposes, sur mon corps humilié, mes désirs mortifiés.
Dans tes profondeurs, ma noirceur hante mon âme,
Pour que sur-le-champ, à la dérobée, je me damne.

















Ô Toi, Nuit profonde et muette comme une tombe,
À tes viriles ombres, avec remords, je succombe.
En ton sein charitable, j'apaise mes indignes envies,
Sous le pâle sunlight d'une lune à toi asservie.
















Ô Toi, Nuit secrète, je te confie mes défaillances,
Quand je voudrais me démettre de mon allégeance.
Mes dépravations me mortifient avec obstination,
À ma naissance illégitime et maudite, ma dénégation.

















Ô Toi, Nuit, emporte-moi, au loin, dans ton néant,
Loin de mes turpitudes, loin de ce pesant présent.
Dans ta noirceur, je veux me fondre, disparaître,
Ne plus servir mes singuliers penchants, ne plus être.




Christian Bailly
Tous droits réservés
19/06/2014

8 commentaires:

  1. as-tu composé revemment cette poesie?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Pourquoi ? Tu as un doute ? Qu'est-ce qui t'étonne ?
      Oui, c'est bien de moi... Mais je peux te comprendre, car moi-même quand je me relis quelque temps après je m'étonne moi-même ! ;-)
      Sur mes blogs, je ne partage que des poèmes écrits par mes soins... Quelques fois, je fais des duos avec des amis poètes, mais dans ce cas, je note le nom, comme je le fais pour les artistes peintre...
      Allez ! Sans rancune ! Bisous mon ami

      Supprimer
    2. Je t'avais demandé (je ne sais pas pourquoi), si t'avais écrit ce poème récemment.
      J'aime faire l'amour n'importe où dans la journée! Je suis fou pour le sexe! Je ne peux que l'admettre!

      Supprimer
    3. Ce poème est juin 2014, effectivement, je ne l'avais pas signé.
      Je ne sais pas l'âge que tu as, mais si çà peut te rassurer, je suis un peu comme ça moi aussi même à 63 ans...
      Ce n'est pas grave si tu n'en souffres pas, et su çà ne te pose pas de problème dans ta vie de tous les jours... Sinon il faut consulter... hahahaha.
      Allez ! Profite de ta jeunesse et du plaisir, il n'y a que ça de bon dans la vie ;-)
      Bises à toi mon ami

      Supprimer
    4. Je suis agé de 46 ans! Je suis célibataire ("single"!).

      Supprimer
    5. Whaouuu ! 46 ans, c'est la force de l'âge ! Profites-en bien, je comprends mieux ton état... hahaha !
      Bises et bonne soirée mon ami

      Supprimer
    6. si je vois ta signature comme

      Christian Bailly
      Tous droits réservés
      19/06/2014

      cela me rassure que c'est ta production.
      J'aime aussi voir la date, au moins l'année, quand tu as écrit tes poèmes.

      Supprimer
    7. En général je n'oublie pas de l'écrire ( pour protéger les textes), mais çà peut arriver...
      sauf pour les premiers du blog pour lesquels je n'ai pas retrouvé les dates d'écriture.
      Tous les poèmes partagés sur ce blog sont de moi, à part quelques uns écrits en duo avec des amis poètes. Dans ce cas j'écris leurs noms. Bonne soirée mon ami et merci pour tes fidèles lectures. Bises amicales

      Supprimer