lundi 26 mars 2018

Apollons


Illustrations: Wes Hempel




Jeunes apollons
Aux corps luisants...
Fougueux étalons
Aux désirs ardents...

Dans vos baisers
Le feu de la passion
Dans vos caresses
Vos réelles ambitions









Jeunes apollons 
Habités par la beauté
Fougueux étalons
Habillés de sensualité


















Dans votre candeur
Les folies de la jeunesse
Dans vos fureurs
Le génie de la hardiesse
























Aux désirs pénétrants
Les abysses de la chair
Aux corps consentants
La morsure d'un éclair
















Jeunes apollons
Aux corps rompus...
Fougueux étalons
Aux désirs repus...














Dans vos baisers
Les gages de gratitude
Dans vos caresses
La torpeur de la béatitude

Christian Bailly
Tous droits réservés
22/03/2014

6 commentaires:

  1. Ah, les jeunes Apollons ! Je ne me lasse pas d'en admirer les charmes.
    Je vous souhaite à tous deux une bonne semaine en me réjouissant que Thierry est un peu rassuré de voir que sa maman est bien intégrée dans son nouvel environnement.
    Bisous amicaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean... Oui les choses avancent pour l’un comme pour l’autre... Pour Pâques nous avons emmené la maman au restaurant, même si le lendemain elle ne se rappelle plus de rien... Elle était heureuse...
      Nous remontons demain pour quelques jous chez nous.... Le programme a été changé... Tout compte fait Bébé a reçu un coup de téléphone lundi dernier pour lui dire que tout compte fait ils prenaient quelqu’un d’autre... Décidément les patrons n’ont pas d’honneur ni de parole... Des vraies pûtes... Thierry était déçu sur le coup, mais tout compte fait c’était très mal payé. Il gagne autant au chômage...
      J’espère que tu as passé un bon week-end de Pâques... Nous t’embrassons amicalement

      Supprimer
    2. Même si finalement ce n'était qu'un emploi très mal payé, ce n'est jamais agréable de se faire rejeter après avoir reçu une promesse de boulot. Le manque d'humanité de certains patrons (la plupart sans doute) est effectivement intolérable. Je n'arriverai jamais à comprendre comment on peut se comporter de façon aussi peu respectueuse des autres, en ne les considérant que comme des objets sans importance qu'on peut prendre et jeter à volonté.
      Pour la maman, vous avez raison. Peu importe qu'elle ne se souvienne plus le lendemain ni même peut-être quelques minutes plus tard, l'essentiel est qu'elle soit heureuse sur le moment.
      Bisous à vous deux.

      Supprimer
    3. Finalement, moi qui croyais avoir des idées trop préconçues des patrons, je m'aperçois que cela se confirme de plus en plus... Ce monde me déçoit de plus en plus et surtout les hommes... Nos règles de savoir vivre ont disparu, et avec le respect... Je m'arrête là, car j'en écrirais des pages sur le sujet...
      Bises mon ami

      Supprimer
  2. Enfin de retour !! j'espère que c'est pour longtemps !!!
    Toujours un plaisir de te lire !!!
    Bisous à vous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Morgane... Pas encore très dispo pour le moment. Nous avons encore beaucoup à faire et le soir je n’ai pas trop l’âme poétique... Nous avons commencé à faire le vide de la maison des parents de Thierry... Nous faisons des Découvertes ahurissantes. Il notaient tout tout tout.... c’est fou... et émouvant à la fois... Thierry redécouvre ses parents, leus vies, leurs secrets... Il a retrouvé presque tous ses jouets d’enfants, ses livres, même des vêtements... Un véritable retour sur le passé... une machine à remonter le temps...
      J’espère que tu vas bien... ha oui, c’est vrai, ça va, ça vient... sourire
      Plein de bisous amicaux

      Supprimer